Les régions plus touchées par les refus d’étudiants étrangers

L’utilisation d’un nouveau système informatique au fonctionnement opaque par Immigration Canada se traduit par des milliers de permis d’études refusés à des étudiants francophones africains. Québec veut des explications.

Le Journal LeDevoir a publié des chiffrent qui donnent du vertige à propos des refus massifs de Permis d’études au Québec. Dans cet article, vous découvrirez les établissements d’enseignement supérieurs québécois qui en font parties. 

Publicité

Parmi la quinzaine d’universités québécoises, ce sont celles du réseau de l’Université du Québec (UQ), qui regroupe toutes celles situées en région, qui sont les plus pénalisées par les refus. Au cours des trois dernières années, les taux de rejet des demandes de visa d’études formulées par des étudiants étrangers se destinant à l’un ou l’autre de ces établissements ont souvent franchi la barre des 60 %, et même des 80 %. Quant aux universités anglophones, elles ont des taux de refus bien moindres.

À lire aussi  PERMIS TRAVAIL OUVERT AU CANADA, LETTRE EXPLICATIVE

Les cinq universités avec les plus hauts taux de refus d’étudiants étrangers en 2021

Université du Québec à Trois-Rivières79%
Université du Québec en Outaouais73%
Université du Québec à Rimouski71%
École nationale d’administration publique68%
Université du Québec à Chicoutimi58%

Le bilan de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) est éloquent. L’an dernier, 79 % des 9000 étudiants ayant déposé une demande de permis d’études ont reçu une réponse négative d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). En 2020 et en 2019, les taux de refus ont été, respectivement, de 88 % et 78 %.

Publicité

Les cinq cégeps qui ont connu les plus hauts taux de refus d’étudiants étrangers en 2021

Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue75%
Cégep régional de Lanaudière70%
Cégep d’Ahuntsic66%
Cégep de Trois-Rivières65%
Cégep de Thetford64%
À lire aussi  Lettre explicative pour une demande de permis d'étude pour le Canada

Au niveau collégial, les taux de refus de permis d’études seraient également plus élevés pour les établissements situés en région. Le cégep de l’Abitibi-Témiscamingue s’est heurté à des taux de refus de plus de 75 % ces trois dernières années. Les taux dépassaient les 60 % pour les cégeps de Trois-Rivières et de Chicoutimi. En revanche, certains cégeps en région ont connu de très faibles taux de refus l’an dernier, comme ceux de St-Félicien (17 %) et de Matane (5 %).

Devant le Comité permanent de la citoyenneté et de l’immigration, le ministre de l’Immigration, Sean Fraser, s’est dit ouvert à « produire un document » qui expliquerait le fonctionnement du système Chinook, un outil d’intelligence artificielle qui traite certaines demandes et que plusieurs accusent de biais discriminatoires.

À lire aussi  LISTE DES PROGRAMMES D’ÉTUDES COLLÉGIALE DISPONIBLES, DURÉE ET COÛTS
Source: Le Devoir

By enloja

Analyste programmeur, diplômé de l'Université du Québec à Montréal (maîtrise en informatique)

0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Stéphanie

J’ai trouvé votre publication intéressante pour moi concernant la lettre explicative pour la demande de visa donc je me prépare à faire. J’ ai une question
Moi j’ai une licence en biochimie et par la suite j’ai fait dans la prospection des médicaments. Actuellement j’ai eu l’admission pour faire DEP en service de restauration comment convaincre dans ma lettre vu que je change complètement de métier

1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x